http://magicmeeting.activebb.net

Doner son point de vue, rencontrer des joueurs, montrer sa facon de jouer si c'est ce que vous voulez faire c'est l'endroit !!
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 REGLES PART 2 : Les cartes

Aller en bas 
AuteurMessage
lock4

avatar

Masculin
Nombre de messages : 19
Age : 27
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: REGLES PART 2 : Les cartes   Ven 2 Mar - 8:08

200.1. Quand une règle ou un texte de carte fait référence à une "carte", il s'agit d'une carte de Magic® avec le dos et la face d'une carte de Magic®. Les jetons ne sont pas considérés comme des cartes - même une carte représentant un jeton n'est pas une carte du point de vue des règles.


200.1a. Le propriétaire d'une carte est le joueur qui a commencé la partie avec cette carte dans son paquet, ou le joueur qui a amené la carte dans la partie si elle n'était dans aucun des paquets au début de la partie.


200.2. Utilisez la référence Oracle™ pour déterminer le texte exact d'une carte. Le texte exact d'une carte est disponible via le moteur de recherche Gatherer.


200.3. Un joueur est l'une des personnes disputant une partie de Magic®. Le joueur actif est le joueur dont c'est le tour. Tous les autres joueurs sont des joueurs inactifs.


200.3a. Dans une partie multi-joueurs en équipe, les partenaires d'un joueur sont les autres membres de son équipe et ses adversaires sont tous les autres joueurs qui ne sont pas membre de son équipe.


200.4. Un jeton est un petit objet utilisé pour représenter un permanent qui n'est pas matérialisé par une carte. (Voir règle 216, "Jetons".)


200.4a. Le propriétaire d'un jeton est le joueur qui contrôle le sort ou la capacité qui le met en jeu. Le contrôleur d'un jeton est le joueur qui le met en jeu.


200.5. Un sort est une carte, ou la copie d'un sort ou d'une carte, sur la pile. (Voir règle 213, "Sorts".)


200.5a. Le propriétaire d'un sort est le propriétaire de la carte qui représente ce sort. Le contrôleur d'un sort est le joueur qui l'a joué.


200.6. Un permanent est une carte ou un jeton en jeu. (Voir règle 214, "Permanents".)


200.6a. Le propriétaire d'un permanent qui n'est pas un jeton est le propriétaire de la carte qui représente ce permanent. Le contrôleur d'un permanent est le joueur qui le met en jeu.


200.7. Une capacité peut être soit une capacité déclenchée ou activée sur la pile, soit un texte sur un objet qui explique ce que fait cet objet. (Voir règle 402, "Capacités" et la section 4, "Sorts, capacités et effets".)


200.7a. Le propriétaire d'une capacité sur la pile est le joueur qui contrôlait sa source lorsqu'elle a été jouée ou déclenchée. Le contrôleur d'une capacité sur la pile est le joueur qui a joué cette capacité ou le joueur qui contrôlait la source de la capacité lorsqu'elle s'est déclenchée.


200.8. Un objet est une capacité sur la pile, une carte, une copie d'une carte, un jeton, ou sort ou un permanent. Le terme "objet" est utilisé dans ces règles lorsque l'une d'elles s'applique aux capacités sur la pile, aux cartes, aux jetons, aux sorts ou aux permanents. Les blessures de combat sur la pile sont aussi un objet, bien que certaines règles faisant référence à des objets ne s'y appliquent pas.


200.9. Si un sort ou une capacité fait mention d'un type ou sous-type sans utiliser les mots "carte", "sort" ou "source", il s'agit d'un permanent de ce type en jeu.


200.9a. Si un sort ou une capacité fait mention d'un type, sur-type ou sous-type sans utiliser le mot "carte" et un mentionnant une zone, il s'agit d'une carte de ce type dans cette zone.


200.9b. Si un sort ou une capacité fait mention d'un type, sur-type ou sous-type et utilise le mot "sort", il s'agit d'un sort de ce type sur la pile.


200.9c. Si un sort ou une capacité fait mention d'un type, sur-type ou sous-type et utilise le mot "source", il s'agit d'une source de ce type, que ce soit une source de blessures ou la source d'une capacité. Voir règle 419.8 "Sources de blessures".


200.10. Un marqueur est un indicateur placé sur un permanent, modifiant ses caractéristiques ou interagissant avec une capacité. Un marqueur n'est pas un jeton et un jeton n'est pas un marqueur. Un marqueur +X/+Y sur un permanent (où X et Y sont des nombres), ajoute X a la force de ce permanent et Y à son endurance. De la même manière, les marqueurs -X/-Y soustraient la valeur indiquée de la force et de l'endurance. Les marqueurs avec le même nom ou la même description sont interchangeables.

201.1. Les composantes d'une carte sont : son nom, son coût de mana, une illustration, sa ligne de type, son symbole d'extension, sa boîte de texte, sa force et son endurance, le nom de l'illustrateur, le texte légal et le nombre de collection. Certaines cartes peuvent avoir plus d'une valeur pour certaines de leurs composantes.


201.2. Les caractéristiques d'un objet sont : son nom, son coût de mana, sa couleur, son type, sur-type et sous-type, son symbole d'extension, son texte de règle, ses capacités, sa force et son endurance. Un objet peut avoir certaines ou toutes ces caractéristiques. Toute autre information sur un objet n'est pas une caractéristique. Par exemple, les caractéristiques n'incluent pas le fait qu'un permanent soit engagé ou dégagé, la cible d'un sort, le contrôleur d'un objet, ce qu'une aura enchante, etc.

202.1. Le nom d’une carte est imprimé dans son coin supérieur gauche.


202.2. Un texte qui fait référence à l'objet sur lequel il se trouve par son nom ne fait référence qu'à cet exemplaire précis de l'objet et à aucun autre exemplaire, et ne tient compte d'aucun changement de nom qui pourrait être la conséquence d'effets du jeu.


202.2a. Si une capacité d'un objet utilise une phrase telle que "ce [quelque chose]" pour identifier un objet, où [quelque chose] est une caractéristique, la capacité fait référence à cet objet en particulier, même si la caractéristique n'est alors plus appropriée.
Exemple : un capacité a pour texte "La créature ciblée gagne +2/+2 jusqu'à la fin du tour. A la fin du tour, détruisez cette créature." La capacité détruira l'objet auquel elle a donné +2/+2 à la fin du tour, même si l'objet n'est alors plus une créature.



202.2b. Si une capacité d'un objet donne à un autre objet une capacité qui fait référence au premier objet par son nom, ce nom fait référence à l'objet dont la capacité en a donné une aute, et pas à un autre objet ayant le même nom.
Exemple : Explosion de saprobiontes a une capacité qui a pour texte : "Retirez un marqueur sursis de l'Explosion de saprobiontes. Mettez un jeu un jeton de créature verte saprobionte qui a 'La force et l'endurance de cette créature est égale au nombre de marqueurs sursis sur l'Explosion de saprobiontes'." La capacité donnée au jeton ne regarde que le nombre de marqueurs présent sur l'Explosion de saprobiontes qui l'a créé et pas sur d'autres Explosions de saprobionte en jeu.


202.3. Deux cartes sont considérées comme ayant le même nom si les versions anglaises de leurs noms sont identiques; sans tenir compte de quoi que ce soit d'autre imprimé sur les cartes.

203.1a. Les terrains n'ont pas de coût de mana. Les jetons n'ont la plupart du temps pas de coût de mana, sauf si l'effet qui les crée indique qu'ils en ont un. Une copie d'un objet copie de coût de mana de cet objet.


203.1. Le coût de mana d'une carte est indiqué par des symboles de mana imprimés dans son coin supérieur droit. Si une carte n'a pas de symbole de mana imprimé dans son coin supérieur droit, cette carte n'a pas de coût de mana. Payer le coût de mana d'un objet nécessite de faire concorder les couleurs de chaque symbole de mana coloré avec le mana utilisé ainsi que de payer le coût de mana générique indiqué.


203.2. Un objet est de la couleur ou des couleurs des symboles de mana de son coût de mana, sans tenir compte de la couleur de son cadre.


203.2a. Les objets sans symbole de mana coloré dans leur coût de mana sont incolores.


203.2b. Un objet dont le coût de mana contient plusieurs symboles de mana coloré différents est de chacune des couleurs de ces symboles. La plupart des cartes multicolores sont imprimées avec un cadre doré, mais cela n'est pas nécessaire pour qu'une carte soit considérée comme multicolore.


203.2d. Si un joueur doit choisir une couleur, il lui faut choisir l'une des cinq couleurs. "Multicolore" n'est pas une couleur.


203.2e. Un objet dont le coût de mana contient des symboles de mana hybrides est de chacune des couleurs de ces symboles, en plus de toute autre couleur que l'objet peut avoir. La plupart des cartes ayant un ou plusieurs symboles de mana hybrides sont imprimées avec un cadre de deux couleurs. Voir règle 104.3.


203.3. Le coût converti de mana d'un objet est le nombre total de manas dans son coût de mana, sans tenir compte des couleurs. Certains effets demandent à un joueur de payer une quantité de mana égale au coût converti de mana d'un objet. Ce coût peut être payé avec n'importe quelle combinaison de manas colorés et/ou incolores, quelques soient les couleurs qui composent le coût de mana.
Exemple : un coût de mana de 2bleu et 3incolores donne un coût converti de mana de 5.


203.3a. Le coût converti de mana d'un objet sans coût de mana est de zéro.


203.4. Tout coût supplémentaire indiqué dans le texte de règle d'un objet ou imposé par un effet ne fait pas partie du coût de mana. (Voir la règle 409, "Jouer les sorts et les capacités activées"). De tels coûts sont payés en même temps que les autres coûts du sort.

204.1. L’illustration est imprimée sur la moitié supérieur de la carte et n’a aucune signification au cours du jeu. Par exemple, une créature n’a la capacité vol que si cela est indiqué dans son texte de règle, même si elle est représentée en train de voler.

205.1. Le type (le sur-type et le sous-type, si applicable) d'une carte est imprimé juste en dessous de l'illustration. (Voir règle 212, "Type, sur-type et sous-type".)


205.2. Types :


205.2a. Les types sont artefact, créature, enchantement, éphémère, terrain et rituel.


205.2b. Certains objets peuvent avoir plus d'un type (par exemple artefact créature). Dans ce cas, les types sont liés par des tirets. De tels objets peuvent subir des effets qui s'appliquent à l'un ou l'autre de leurs types.



205.3. Sous-types :


205.3a. Une carte peut avoir un ou plusieurs sous-types imprimés sur sa ligne de type.



205.3b. Les sous-types peuvent être constitués d'un ou de plusieurs mots qui sont indiqués après le type (le type et le sous-type sont séparés par ":"). Chaque sous-type est séparé du suivant par le mot "et".



205.3c. Le sous-type d'un [type] d'objet est aussi appelé le type de [type]. Par exemple, le sous-type d'une créature est aussi appelé le type de créature. Le sous-type d'un terrain est aussi appelé un type de terrain. Un objet peut avoir plusieurs sous-types. Dans ce cas, chaque type est séparé du précédent par un "et".
Exemple : "Terrain de base : Montagne" indique que la carte est de type terrain et de sous-type montagne. "Créature : gobelin et magicien" indique que la carte est de type créature et a deux types de créature, gobelin et magicien. "Artefact : Equipement" indique que la carte est de type artefact et de sous-type équipement.



205.3d. A chaque type de carte correspond un groupe unique de sous-types. (Vous pouvez trouver la liste complète des sous-types existants à la fin de ce document, dans le Glossaire, à "Type de créature", "Type de terrain", etc.) Toutefois, certains sous-types peuvent être communs aux éphémères et aux rituels. De tels sous-types sont appelés types de sorts.


205.3e. Si une créature-artefact a des sous-types imprimés sur sa ligne de type, ce sont des types de créature. Si un terrain-artefact a des sous-types imprimés sur sa ligne de type, ce sont des types de terrain.


205.4. Sur-types :



205.4a. Une carte peut avoir un ou plusieurs sur-types. Ceux-ci sont imprimés avec le type de la carte. Si le type ou le sous-type d'un objet change, son ou ses sur-types sont en revanche conservés, bien qu'ils puissent ne plus être pertinents en fonction du nouveau type.



205.4b. Un terrain avec le sur-type "de base" est un terrain de base. Un terrain qui n'a pas ce sur-type est un terrain non-base.
Note : le sur-type "de base" n'était pas imprimé sur les cartes des extensions antérieures à la 8ème Edition. Les cartes suivantes provenant de ces extensions sont des terrains de base : Forêt, Ile, Montagne, Plaine, Marais, Forêt Enneigée, Ile Enneigée, Montagne Enneigée, Plaine Enneigée et Marais Enneigé.



205.4c. Un permanent avec le sur-type légendaire est soumis à l'effet basé sur un état relatif aux permanents légendaires, aussi appelé "règle des légendes" (voir règle 420.5e).


205.4d. Un permanent avec le sur-type "du Monde" est soumis à l'effet basé sur un état relatif aux permanents du monde, aussi appelé "règle des mondes" (voir règle 420.5i).


205.4e. Un permanent avec le sur-type "neigeux" est un permanent neigeux. Un permanent qui n'a pas ce sur-type est un permanent non-neigeux et ce quel que soit son nom.


206.1. Le symbole d'extension indique dans quelle extension de Magic® une carte a été publiée et est imprimé sous le coin droit de l'illustration.



206.2. La couleur du symbole d'extension indique la rareté de la carte au sein de son extension. Un symbole doré indique une carte rare ; argenté une carte inhabituelle ; noir une carte courante ou un terrain de base. (Avant l'extension Exode, tous les symboles d'extension étaient noirs. De plus, avant l'édition Classique (la Sixième Edition), les cartes des séries de base ne comportaient pas de symbole d'extension.)



206.3. Un sort ou une capacité qui affecte les cartes d'une extension en particulier ne "regarde" que le symbole d'extension. Une carte réimprimée dans la série de base reçoit le symbole d'extension de cette nouvelle série ; cette version réimprimée de la carte n'est plus considérée comme faisant partie de l'extension originelle sauf si elle est réimprimée avec le symbole d'extension de l'extension originelle. Les cinq premières éditions de la série de base n'avaient pas de symbole d'extension.

207.1. La boîte de texte est imprimée dans la moitié basse de la carte. Elle contient la plupart du temps un texte de règle qui définit les capacités de la carte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
REGLES PART 2 : Les cartes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Behind : JCC
» Cartes dans l'ombre
» Jeux de Cartes
» Règles Jours de Gloire sous forme de cartes heuristiques
» Compendium des règles du Seigneur des Anneaux, le Jeu de Cartes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
http://magicmeeting.activebb.net :: ICI les règles completes-
Sauter vers: